Mon premier chien de thérapie SPIKE

10 mai 2010 - 12 avril 2021

Hommage à Mon Spike, parti dans les étoiles 😢

S’il existe un paradis, à coup sûr tu y es, mon tout bon chien, mon pacifiste !

 

Ta vie avait mal commencé, une jeune famille un peu inconsciente t’avait adopté, très vite elle a été dépassée par ton tempérament trop vivant, trop joueur, un chiot labrador quoi. 

Ils t’ont déposé dans un refuge SPA, tu avais 7 mois et on t’a mis dans un enclos avec un Saint-Bernard qui n’a pas du tout apprécié ce jeune mâle fougueux. Il t’a brisé l’articulation de la patte en voulant te corriger. De cette bagarre tu resteras handicapé toute ta vie.

Je t’ai adopté un matin de novembre 2010. Ce jour-là, je ne savais pas que nous irions si loin ensemble dans la vie. J’étais juste heureuse de réaliser mon rêve, avoir un Labrador !

Il a tout d’abord fallu te soigner, 2 opérations et une année de convalescence et de rééducation. C’était difficile, à ton âge tu avais qu’une envie, jouer, courir, sauter et tu n’osais pas. 

Et puis les choses se sont arrangées, tu as pu garder ta patte, elle était un peu raide mais tu t’en es très bien accommodé. La vraie vie pouvait enfin commencer.

 

Tu venais travailler avec moi à l’infoquartier de Boujean. Très vite, tu es devenu la star des enfants du quartier. Je t’ai formé comme chien de thérapie et tu as réalisé des petits miracles : calmer un enfant en colère, consoler un autre d’un gros chagrin, motiver un troisième à faire de l’exercice, gérer des conflits… on en a fait des animations et des balades avec toi, en plus tu étais le spécialiste pour créer des liens, de belles amitiés sont encore là aujourd’hui.

Ces petits miracles que tu réalisais m’intriguaient beaucoup, j’ai alors suivi une formation d’intervenante en zoothérapie pour mieux comprendre. J’ai appris beaucoup de choses mais tes petits miracles, je ne sais toujours pas, ça restera ton secret !

 

Au printemps 2015 le ciel nous est tombé sur la tête, on s’est retrouvé seul toi et moi. Je n’avais plus goût à la vie et toi aussi tu ressentais ce grand vide. Mais tous les jours tu venais, tu m’obligeais à me lever, à m’occuper de toi, à sortir. Tu t’es adapté à mon rythme, à mes humeurs parfois colériques, pourquoi Lui ? pourquoi nous ? pourquoi si brutalement ? Combien de fois avons-nous ensemble regardé les étoiles pour comprendre l’inacceptable ?

 

Et puis tout doucement je suis revenue à la vie, elle était totalement chamboulée mais ta faculté à créer des liens m’a fait rencontrer des personnes formidables. J’ai créé notre petite entreprise « Teamzoothérapie », nous avons fait des centaines d’animation dans des institutions, en psychiatrie puis en EMS pour le projet Grizzly de la Protection Suisse des Animaux. Quel plaisir de rompre le quotidien et d’apporter de la joie et du bien-être à ces personnes fragilisées.

 

Krax, le projet pour la jeunesse de la Protection Suisse des Animaux nous a aussi engagé pour faire des visites didactiques dans les écoles. Tu as appris à ces enfants quels sont les besoins des chiens, pour ne pas qu’il arrive à d’autres, l’abandon que tu as subi lorsque tu étais jeune. Tu leur as également appris à se comporter correctement en présence d’un chien pour prévenir les accidents par morsures, tout cela dans la joie et la bonne humeur, comme d’habitude avec toi !

 

En 2018 nous avons accueilli Lilou, une petite femelle Bolonka Zwetna de 10 semaines. Tout de suite tu es devenu son grand frère, son mentor, c’est toi qui l’as éduqué, tu lui as appris toutes les ficelles du métier et du savoir vivre en société, je n’ai pas fait grand-chose et en mai 2020 elle a passé son test d’aptitude de chien de thérapie.

 

Depuis un an nous savions que des tumeurs se faisaient une place dans ton foie, la maladie était stable, petites saloperies endormies qui attendaient le bon moment pour se multiplier. J’ai voulu te mettre à la retraite, j’ai plusieurs fois essayé de te laisser à la maison ou chez des amies pour partir travailler avec Lilou mais ton regard si triste et plein d’incompréhension quand je chargeais le matériel dans la voiture et que je te disais « tu restes, je reviens » m’a bien vite fait changer d’avis et tu es revenu travailler avec nous dans un nouveau rôle de « superviseur » pour Lilou.

 

Il y a trois semaines, ton pas a commencé à se faire plus lent et tu as fait des petits malaises, j’ai eu tellement peur quand une nuit, ton agitation à cause de tes premières graves douleurs nous ont réveillé… je savais. Chez le vétérinaire le diagnostic est tombé, métastases dans les poumons et peut-être ailleurs aussi. La cortisone t’a requinqué quelques jours, nous avons pu profiter de petites balades et de moments câlins intenses. Un matin tu es encore venu te promener, l’après-midi tu n’as plus voulu sortir, ton ventre gonflait, tu luttais mais tu n’étais plus que faiblesse. Sandrine est venue à la maison le soir pour te libérer, tu es parti doucement, tendrement dans mes bras. 

 

J’ai tellement de chagrin !

 

Lilou est triste, elle était notre princesse, Son roi n’est plus là aujourd’hui mais elle prend déjà ses responsabilités. Notre fofolle qu’il fallait souvent chercher partout est devenue d’un jour à l’autre sage et fidèle au poste, à ton poste, à mes côtés chaque instant, grâce à toi qui a toujours été son exemple.

Merci mon Spike, tu n’étais pas juste un chien, tu seras toujours dans mon cœur !